Secondary top menu

Search form

The project

Africa

Grâce à l’information donnée sur le fait que le cancer se soigne également en Afrique, chaque année, les enfants malades sont plus nombreux à être accueillis dans les services d'oncologie pédiatrique du GFAOP. Ils ont été plus de 1250 à être soignés en 2015 dans les 13 unités d’Afrique francophone sub-sahariennes et le   traitement d'un cancer dure entre 6 mois et 1 an.

 

Les conditions de vie  sont difficiles, les enfants sont souvent plusieurs par chambre, accompagné d'un  parent qui vit sur place, dors à même le sol ou dehors dans le jardin de l'hôpital. C'est la famille qui doit assurer les repas du patient.

Certains enfants restent à l'hôpital entre 2 cures de chimiothérapie car retourner au village est trop loin, trop cher (les services de cancérologie sont installés dans les capitales et nombre d'enfants viennent de régions agricoles isolées). C’est aussi très cher de rester en ville et de ne pas pouvoir travailler sur place

Il arrive que certaines familles préfèrent repartir et ne reviennent jamais, l'enfant  est perdu.

 

Afin d'éviter que l'hôpital ne soit surchargé d'enfants et que les lits soient mieux utilisés pour l’oncologie, que certains enfants ne puissent pas poursuivre leur traitement faute d'un logement sur place,  le GFAOP veut mettre en place des Maisons des Parents, à l'image des Maisons d'accueil  en France.

 

 

Les enfants malades sont adressés par le service d'oncologie vers la Maison lorsque leur état le permet. Ces lieux d'accueil temporaires permettent aux enfants et un de ses parents de rester à proximité de l'hôpital pendant les inter-cures et d'être ainsi suivi jusqu'à la fin du traitement.  

 Ils sont alors encadrés par une psychologue, une animatrice qui leur réapprennent à vivre comme les autres enfants. Les parents participent aux tâches ménagères, voir dans certains cas, aux activités agricoles puisque certaines maisons seront adossées à une petite ferme nourricière. C’est un lieu d’hébergement et de convivialité.

Quand les soins doivent reprendre ils peuvent repartir à l'hôpital.

 2 pays ont déjà dotés de Maions des parents: Madagascar et la Côte d'Ivoire

6 autres projets sont en cours : Togo, Mali, Sénégal, Niger, Centrafrique, Congo RD

Le côut annuel d'une maison pouvant accueillir environ 7 familles conjointement est de 25 à 35 000 euros( location et fonctionnement)

 

Partners

Le GFAOP   désireux de favoriser le développement de la société civile  initie la création d'associations locales ou soutient des associations existantes.

Il est soutenu par différent partenaires

Fondation Lalla Salma,

Associations Soleterre, APSA, Victoir, GPV, Bout Dila

 Crédit Foncier

Contributors

All donations for this project are private for the moment.